De ARCHI-methode toegepast op aftakelende zomereiken

De ARCHI-methode toegepast op aftakelende zomereiken

1 oktober 2016 om 14:39 door Christophe Drénou, Marine Bouvier, Jean Lemaire

Hoe zie je welke eiken in een bosbestand het best zullen reageren op stress? Hoe beoordeel je in een vroeg stadium of de aftakeling van bomen omkeerbaar of onomkeerbaar is? Dat kan nu dankzij de ARCHI-methode. Dit artikel is gebaseerd op onderzoek dat uitgevoerd werd tijdens het project ‘Atlantische eikenbestanden en klimaatverandering: begrijpen en handelen’ (Les chênaies atlantiques face aux changements climatiques: comprendre et agir, Lemaire et al., 2010) en werd uitgewerkt in een ingenieursthesis (ENITA Bordeaux – Bouvier, 2010). De hier voorgestelde ARCHI-methode laat bosbeheerders toe om de veerkracht van zomereiken na een stresssituatie te beoordelen. Zo kunnen objectievere beheerkeuzes gemaakt worden, bijvoorbeeld bij het aanduiden van toekomstbomen of dunningen.

Bekijk PDF

Referenties:

Bouvier, M. (2010). Mise en place d’un protocole de pronostic visuel de la capacité de réaction au dépérissement du chêne pédonculé. Unpublished MSc thesis, ENITA, Bordeaux.

Bréda, N. (1998). Analyses retrospectives de la croissance radiale des chênes de la forêt domaniale de la Hart (haut-Rhin) (Scientific Report). ONF/INRA.

Colin, F., Fontaine, F., Verger, S., & François, D. (2010). Gourmands et autres épicormiques du chêne sessile - Mise en place sur les troncs, dynamique et contrôle sylvicole. Rendez-vous techniques de l’ONF, hors-série n° 5 « Sylviculture des chênaies dans les forêts publiques françaises », 45-55.

Drénou, C. (2009). Face aux arbres, apprendre à les observer pour les comprendre. Paris: Ulmer.

Drénou, C., Bouvier, M., & Lemaire, J. (2012). Rôles des gourmands dans la résilience des chênes pédonculés dépérissants. Fôret Wallonne, 116, 42-55.

Fanget, G. (1998). Etude méthodologique d’appréciation détaillée des symptômes de dommages forestiers sur des placettes de suivi des écosystèmes forestiers et sur quelques massifs dépérissants, pour trois essences feuillues (le chêne sessile, le chêne pédonculé et le hêtre). Unpublished MSc thesis, FIF-ENGREF, Paris.

Fontaine, F., Jarret, P., & Druelle, J.L. (2002). Étude et suivi des bourgeons épicormiques à l’origine des gourmands chez le chêne sessile. Revue forestière française, LIV-4, 337-356.

Gauquelin, X. (ed.). (2010). Des forêts en crise sanitaire: guide de gestion. ONF-IDF.

Lemaire, J. (2010). Le chêne autrement: produire du chêne de qualité en moins de 100 ans en futaie régulière, Guide technique. Paris: CNPF/IDF.

Lemaire, J., Lacouture, Y., Soleau, M., Weben, C., Mounier, M., & Guyon A. (2010). Les chênaies atlantiques face aux changements climatiques globaux: comprendre et agir. Forêt- entreprise, 191, 50- 53.

Pavie, A., Bruno, E., Dumé, G., Drénou, C., Lemaire, J., & Torre, F. (2008). Guide des sylvicultures du châtaignier en Castagniccia. Ajaccio: CETEF-CRPF de Corse.

Vincke, C. (2003). Approche écophysiologique des flux d’eau au sein d’une chênaie pédonculée dépérissante sur sol à régime hydrique alternatif. Unpublished PhD thesis, Université Catholique de Louvain. 

Labels: